Select Page

Democratic Republic of Congo Forums Exposed la sortie en prison de madame KANYERE KATEREMUKA ZIZINA qui était emprisonnée illégalement sous plainte de l’ICCN

last updated by Congo 3 years ago
1 voice
1 reply
  • Author
    Posts
  • #48384
    Congo
    Keymaster

    kanyere kateremuka zizinaELLE EST LIBÉRÉE, MERCI ET BRAVO POUR LES EFFORTS DES COMBATTANTS ET CADRES DE NOTRE FÉDÉRATION.

    Je vous annonce la sortie en prison de madame KANYERE KATEREMUKA ZIZINA qui était emprisonnée illégalement sous plainte de l’ICCN. son arrestation était à vitshumbi lors d’une marche pacifique ayant comme objectif l’entrée des matériaux de construction dans ce milieu précité. Cette dame a fait plus de 5mois en prison centrale de Goma ( MUNZENZE) juste pour une revendication noble pour le bien être de ses frères et soeurs, bref, du peuple.

    Je rappelle que, cette dame de fer est la présidente cellulaire de l’UDPS vitshumbi et sous le leadership du président WEMBA KATINA le parti s’est investi dans son dossier et aujourd’hui elle est libérée.
    Je profite ici pour dire merci de sa part, à tout le monde qui l’a assisté de près ou de loin, en prison.

    #48389
    Congo
    Keymaster

    Affaire Lambert MENDE

    Affaire Lambert MENDE: Implication personnelle du Chef de L’État et de la Présidente de l’Assemblée Nationale ainsi que la collaboration de la police congolaise.

    Le député national, Lambert MENDE vient d’être libéré ce dimanche 19 mai par l’implication personnelle de la Présidente de l’Assemnblee Nationale, Jeanine MABUNDA après une arrestation de quelques heures. Cependant la RDC est actuellement tournée vers le respect strict de la loi au vu de battir un pays prospère où il fait beau vivre pour tous selon le vœu du Président de la République et le souhait de toute la population congolaise.

    A cela, il sied de rappeler que l’immunité parlementaire ne peut-être mis en danger en aucun cas en République Démocratique Congo dans cette nouvelle aire du changement comme stipule la constitution à son article 107 alinea 2:

    “Aucun parlementaire ne peut, en cours de sessions, être poursuivi ou arrêté, sauf en cas de flagrant délit, qu’avec l’autorisation de l’Assemblée nationale ou du Sénat, selon le cas.

     Lambert MENDEEn dehors de sessions, aucun parlementaire ne peut être arrêté qu’avec l’autorisation du Bureau de l’Assemblée nationale ou du Bureau du Sénat, sauf en cas de flagrant délit, de poursuites autorisées ou de condamnation définitive.

    La détention ou la poursuite d’un parlementaire est suspendue si la chambre dont il est membre le requiert. La suspension ne peut excéder la durée de la session en cours.”

    Ainsi, l’intervention de la Présidente MABUNDA est un signal fort pour que la loi soit respectée, et fera en sort comme déclaré sur la RFI pour que tous les moyens de contrôle parlementaire soit effectif dans cette nouvelle législature de 2019 en étant dans la proximité et à l’écoute du peuple.

Topic tags

You must be logged in to reply to this topic.

Font Resize